Les Accords Toltèques du Cul.

Salut à toi qui as cliqué sur cet article au nom douteux !

Connais-tu la règle 34 d’Internet ? “Si ça existe, il y a du porno à ce sujet”

Tout a une version porno : Amélie Poulain, les Schtroumpfs, Alice au pays des merveilles, la famille Adam’s, Pascal le Grand-frère, un dîner presque parfait, le livreur de pizza,  le conducteur d’auto-école, la militaire…

Il y a aussi la règle 35 : “Si il n’existe pas de porno à ce sujet, ça va venir”…  LE GRAND JOUR EST DONC ARRIVÉ ! Bon…je ne vais pas parler de porno mais de sexe de la vraie vie…ça colle plus avec la ligne édito du blog…tu ne m’en veux pas ?

Alors oui, le titre “Les Accords Toltèques du Cul” ce n’est pas très “sexualité sacrée”,”amour inconditionnel” et tout. J’aurais pu dire les Accords Toltèques de la Sexualité, les Accords Toltèques des Amants/Amoureux, les Accords Toltèques sous la Couette, mais je ne sais pas, je suis d’humeur “vive le cul” aujourd’hui. Puis ça secoue un peu dans les chaumières !

Alors tout d’abord, c’est quoi les Accords Toltèques ?

C’est un très chouette ouvrage de Don Miguel Ruiz qui explique que nous vivons chacun dans notre monde avec nos croyances limitantes qu’il appelle “Accords”. Elles sont arrivées dans notre tête par le biais des autres, par les mots “tu es sage”, “tu es fainéant”, “tu chantes mal”, “tu es moche”… et elles déterminent notre “monde intérieur”. Ces accords sont plutôt basés sur la peur, ils encouragent la victimisation plutôt que la prise en charge de sa vie.

Don Miguel Ruiz nous propose alors 4 Accords basés sur l’Amour plutôt que la peur. Ils aident à se responsabiliser, à s’accepter soi et les autres. Personnellement la lecture de ce livre m’a surtout permise de prendre du recul sur mes émotions, de m’auto-analyser puis détecter mes croyances limitantes, pour ensuite leurs botter les fesses (à mon rythme).

Que ta parole soit impeccable

“Parlez avec intégrité, ne dites que ce que vous pensez. N’utilisez pas la parole contre vous ni pour médire d’autrui”.

La parole est un outil puissant, les mots ont un pouvoir sur notre psyché et celle des autres. Prends conscience des mots que tu utilises envers toi-même et les autres. Évite les jugements, la culpabilisation et le mensonge. Donc évidemment, dire à quelqu’un “tu es…un bande-mou, une salope, frigide, impuissant…” c’est vraiment étiquetant et ça peut faire beaucoup de mal (sauf si c’est dans un cadre consenti par tous biensûr ).

Aussi, dans le sexe, il n’y a pas que le langage de la parole, il y a aussi celui du corps. Le laisser s’exprimer, sans peur du jugement et du regard de ton.ta partenaire, ça rend le moment vraiment magique. Je ne parle pas d’en faire des caisses dans les gémissements et cris de plaisir, juste d’être toi-même, de ne pas jouer un rôle, bref, d’être authentique…ce qui est très bon pour la confiance entre ta.ton partenaire et toi. Et confiance = lâcher-prise = plaisir !

 

Quoi qu’il arrive, n’en fais pas une affaire personnelle

“Ce que les autres disent et font n’est qu’une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n’êtes plus victime de souffrances inutiles”.

Ça veut dire de ne pas prendre tout pour toi. Tu n’es pas responsable de ce qui se vit dans le corps de ta.ton partenaire. Iel est responsable de son plaisir, tu es responsable du tien. Alors j’entends déjà résonner les cris de l’indignation “bouuuuuh c’est égoïste”  “ce qui est important c’est de donner du plaisir à l’autre” ! Alors perso, ça me fait chier d’avoir un.e partenaire qui n’est pas du tout connecté à son corps, qui reste stoïque à mes caresses et qui se sent mal s’il n’a pas accompli son devoir de me faire jouir. Je peux juste avoir du mal à me concentrer parce que j’ai vu Bambi il y a 3h et que ça me chamboule encore un peu ! J’aime offrir mon plaisir à l’autre et sentir le sien vibrer. Des fois, j’aime faire l’étoile de mer et qu’on s’occupe juste de mon corps, sans pression, sans avoir l’impression que l’estime de soi/la virilité/ l’équilibre émotionnel de l’autre peuvent être démolis si je ne gémis pas assez fort.

Ne faites pas de suppositions

“Ayez le courage de poser des questions et d’exprimer vos vrais désirs. Communiquez clairement avec les autres pour éviter tristesse, malentendus et drames”.

Iel n’a pas bandé/joui/hurlé de plaisir et tu t’imagines que c’est parce que tu n’as pas été assez ceci ou cela, puis tu psychotes, “si ça se trouve iel pense à un.e autre/ s’ennuie avec moi/ ne me trouve pas assez beau.belle…” C’est foireux de se faire des histoires tordues sur des suppositions, non ?

La communication c’est chouette ! Tu peux apprendre plein de choses sur ton.ta partenaire tout en sexplorant. Aussi, tu éviteras à l’Autre de s’en faire parce que tu caches quelque chose. Faire des drames sur des malentendus révèle parfois des peurs de l’abandon ou du rejet. En fait, analyser ses suppositions et les questionner permet de mettre en lumière tes peurs et croyances limitantes.

Fais toujours de ton mieux

“Votre “mieux” change d’instant en instant, quelles que soit les circonstances, faites simplement de votre mieux et vous éviterez de vous juger, de vous culpabiliser et d’avoir des regrets”. 

Et j’ajouterai même : “et ce que tu désires”, car on n’a pas toujours envie d’enchainer une quinzaine de positions acrobatiques, de faire donner des coups de rein puissants au rythme d’un piston. Tu as envie de faire l’étoile de mer et d’être en totale réceptivité ? C’est bien aussi et tu peux le faire avec une qualité de présence au top.

Avant un rapport sexuel, ferme les yeux, place ton attention dans ton corps et connecte-toi à tes désirs : qu’as tu envie de faire, vraiment ? Qu’est-ce-que ton corps a besoin ? N’hésite pas à formuler des propositions dans ta tête et à observer comment ton corps réagit à l’intérieur.

 

Et du coup ?

Les Toltèques se retourneraient t-ils dans leur tombe à la lecture de cet article ? Bafoue-je cet enseignement ancestral avec mon humour gras ? En tout cas j’espère que cet article t’as appris quelque chose/fais du bien/fais rire. Parce que j’aime enrober ces sujets qui me tiennent à cœur d’un voile de légèreté et d’humour. Parce que le monde à besoin de Sexualité Joyeuse.

J’ai k’ça ka dire.

Bisous.

 

0 Commentaires

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACT US

Envois nous un message, on répondra dès que possible.

En cours d’envoi

©2017 Erotique Aromatique.

ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account